jeudi 15 juin 2017

Les Motivé-e-s pour Colombes soutiennent les candidats de gauche au 2ème tour des législatives de la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine




Vu les projections, l’opposition de gauche au sein de la future assemblée nationale serait réduite à peau de chagrin. Or sans opposition de gauche, les mesures ultra-libérales envisagées par le président de la République et son gouvernement de droite vont réduire au désespoir des pans entiers des catégories sociales défavorisées. C’est pourquoi  pour la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine, nous soutenons Elsa Faucillon et Patrice Leclerc.

lundi 29 mai 2017

Les Motivé-e-s pour Colombes soutiennent les candidats de France insoumise aux législatives de la 1ère circonscription des Hauts-de-Seine

La France est riche et essoufflée. Ses richesses sont mal réparties et ses gouvernements successifs n’ont eu ni la volonté ni la méthode d’œuvrer pour la justice sociale. Ce n’est certainement pas Macron, avec ses mesures ultra-libérales et sa méconnaissance de la société française, qui va nous redonner l’espoir, mais des élus en prise avec la réalité sociale et proches des populations défavorisées. De par leurs engagements et leurs professions, Nasser Lajili et Danièle Vannoni ont ces qualités. C'est pourquoi nous les soutenons.

mercredi 30 septembre 2015

Saint François Longchamp



Nous, Les Motivé-e-s de Colombes, avons souvent informé, dans notre journal et sur notre blog, par des articles sur le Centre de Vacances de la Ville situé en Maurienne, resté à l’abandon depuis près de 8 ans. Nous avons interpellé les élus de droite comme de gauche à plusieurs reprises sur le devenir de cet équipement, sans jamais avoir reçu de réponses.
Nous apprenons par le bulletin municipal édité par la Municipalité de Saint François Longchamp, que des négociations sont en cours avec la Ville de Colombes pour le rachat du Chalet « Le Télé » à 1450 m, ainsi que le foncier qui s’y rattache.
Les Colombiens attachés à ce lieu, soit pour d’heureux souvenirs d’enfance (colonies ou classes de neige),  soit pour les retraités qui y séjournaient hors saison, regretterons que les municipalités qui se sont succédé n’aient pas pu conserver ce patrimoine.
Pour ne pas changer les bonnes habitudes, aucune concertation avec la population n’a été effectuée.

mercredi 4 mars 2015

Saint François Longchamp : rien ne bouge !




En novembre 2014 (courrier ci-dessous), nous avions demandé par lettre recommandée un rendez-vous à madame le maire pour prendre connaissance des décisions qu’elle avait prises afin d’arrêter le gâchis financier et social du Centre de vacances de Saint François Longchamp. Cela fait donc plus de trois mois que nous attendons encore sa réponse. Cela confirme hélas l’opinion que nous avions d’elle... La concertation avec les habitants n’est malheureusement pas son point fort. La démocratie participative et l’administration d’une ville en association avec ses citoyens demanderont encore beaucoup d’efforts à nos élu-e-s.







MOTIVE-E-S POUR COLOMBES

100 rue Saint-Denis

92700 COLOMBES                                                                                                                                                                    

                                                                                                                                                                            

Madame Nicole GOUETA 

Maire de Colombes

Conseiller général des Hauts-de-Seine

Hôtel de Ville

92701 COLOMBES CEDEX                  
                                                                                                             
Colombes, le 19 novembre 2014                                  



OBJET : Demande de rendez-vous/Saint-François Longchamp

Courrier recommandé avec A.R.                                   

Madame le Maire,
Après avoir constaté de visu l’état du centre de vacances municipal de Saint-François Longchamp, nous avons interpellé début juillet de cette année les élus de notre ville.
A cet effet, nous avions réalisé un document recto verso présentant des photos de l’état des lieux. Ce même document a été distribué à plusieurs centaines de Colombiennes et Colombiens de toutes générations : outre la surprise et la déception suscitées par la situation, nous avons relevé l’attachement quasi affectif à ce lieu, ressenti par celles et ceux qui, enfants, y ont passé un ou plusieurs séjours, sentiment partagé par les parents et grands-parents.
Une réponse à leurs interrogations nous paraît légitime. Nous ne méconnaissons pas la complexité de ce type de dossier,  mais  estimons que le gâchis financier et social ne devrait pas être prolongé, surtout dans le contexte général qu’affrontent les collectivités territoriales.
C’est dans la perspective de pouvoir informer nos concitoyen-ne-s que nous avons l’honneur de solliciter un rendez-vous, afin de recueillir auprès de vous les informations sur les démarches envisagées par la Municipalité.
Nous vous prions d’agréer, Madame le Maire, l’expression de nos sentiments respectueux.


Pour l'association,
Martine CHARLOT